Mon premier job (suite et fin)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Mon premier job (suite et fin)(Les insomnies m’ont bien aidé à vous écrire la suite et fin de mon aventure. Donc vous n’aurez pas à patienter. N’hésitez pas à commenter)Mon premier job (suite et fin) A la vue de Brigitte et son gode ceinture, je fus paradoxalement très inquiet et excité. Une nouvelle expérience se dessinait pour moi mais quelle expérience ?Très sensuellement comme une lionne prête à déguster son festin, Brigitte s’approcha de moi dans un déhanchement qui affolait mes sens.-Alors mon chéri prêt pour des nouvelles aventures ?Je me sentais prisonnier d’une geôlière et de ses complices mais j’attendais avec envie la suite.-Oui ! lui répondis-je !-Alors tu m’as fait prendre un super pied dans le hammam maintenant c’est à ton tour.Dans l’oreille, elle me glisse : « Je t’aime ! »Evelyne reprit mes chevilles pour les soulever et placer un coussin pour offrir mon cul à Brigitte. Sylvie prit la relève de Chantal en me prodiguant une pipe très lascive et sensuelle. Chantal comme un aimant se jeta sur le gode de Brigitte pour le sucer et le préparer pour la suite. Elle alternait entre le gode et mon anus. Quand à Sylvie, elle se masturbait la chatte et l’anus en me regardant avec envie.Brigitte prenait les cheveux de Chantal et enfonçait le gode dans sa bouche qui en salivait. Et quand celle-ci se tournait vers mon anus, Brigitte appuyait pour que Chantal enfonce sa langue le plus loin possible. Je bandais comme jamais et la bouche d’Evelyne, qui pouvait déjà à peine avaler ma bite, commençait à difficilement me la prendre. De toute ma vie, je n’ai jamais bandé autant et si fort. Mon gland était énorme. Soudain d’un regard, Evelyne fit signe à Brigitte que j’étais prêt. Elle s’approcha, présenta le gode et l’enfonça délicatement. Il rentrait sans aucun problème. Je fus envahi d’une onde plaisir. J’adorais cette sensation.Elle commença son va et vient pendant qu’Evelyne me suçait. Elle se retirait présenter son gode et Evelyne l’enfournait dans sa bouche puis elle le remettait dans mon cul. Brigitte me regardait avec beaucoup de passion et d’amour. Quand Evelyne alla lécher Sylvie me laissant avec ma belle, Brigitte m’embrassa fougueusement tout en me branlant. D’un sourire Brigitte fit signe à Chantal de venir sur moi pour qu’elle me monte. Celle-ci ne se fit pas prier et m’enjamba, pris ma bite et se l’enfonça dans sa chatte trempée et commença à me baiser. Les bruits de succion de sa chatte et le fait que je jouais avec son petit trou, mis Chantal dans tous ses états.-Continue petit cochon, continue, tu vas me faire jouir. Dit ChantalSans me faire prier, je redoublais d’intensité mais ce qui a eu pour effet d’augmenter les cadences de va et vient de Brigitte. L’effet de la sodomisation et de ma bahis firmaları pénétration faisait que je crus défaillir plus d’une fois.Brigitte se retira de mon cul pendant que Chantal continuait. Je pus me concentrer sur elle et introduire 2 puis 3 et enfin 4 doigts dans son cul. Elle était au bord de l’orgasme quand je retirais ma bite, la relavais et retournais pour présenter mon sexe à son petit trou. Je rentrais facilement et commença à la limer comme un fou. Mon sexe reluisait de mouille. Chantal poussait des râles de plaisir. Moi je continuais ma besogne avec beaucoup de fougues. Pendant ce temps, Brigitte avait enlever son gode ceinture et le passa à Evelyne qui le mit. Brigitte le suça et le dirigea vers Sylvie qui mouillait abondamment. Evelyne l’enfonça d’un coup comme une enragée dans le sexe de Sylvie. A cette vue, mon excitation monta d’un cran supplémentaire et je fus au bord de mon deuxième orgasme. Brigitte vint derrière moi, me caressa les fesses en titillant mon anus. Elle introduit 2 doigts et me poussa le bassin en entier pour je pilonne encore plus sa copine. Elle m’embrassait le coup, caresser à tour de rôle, les fesses de Chantal et mon torse. Chantal était passé des râles aux cris de plaisir, son orgasme était imminent. Alors je décidais de me retirer, attrapa la tête de Brigitte pour qu’elle aille lécher l’anus de Chantal. Celle-ci roulait du cul tellement elle était au bord et me supplia de la reprendre. Brigitte me regarda avec un sourire me prit la bite, le suça une fois et la mis au bord du petit trou de Chantal, appuya sur mes fesses et me fit introduire d’un coup sec. Chantal eut un long râle d’orgasme qui se prolongea à mesure que je continuais à la limer. Son petit trou était grand ouvert quand je retirais mon sexe, quelle vue !!!Brigitte était dos à moi et me dit à l’oreille :-Tu m’offres ton sexe mon amour ?-Evidemment ma belle où le veux-tu ?Elle s’allongea sur le canapé, se mit sur le dos la tête au bord et la bouche grande ouverte. J’avança mon sexe qu’elle engloutit du mieux qu’elle pouvait étant donné mon érection. Machinalement je me baissai pour me mettre en 69 et lui mangeait son sexe tout épilé. Elle mouillait énormément, je dégustais littéralement son sexe, il était doux et soyeux. Je pouvais boire sa mouille et elle me suçait avec beaucoup d’entrain. Au bout d’une minute peut être deux, je sentis que l’on me léchait l’anus. Je ne pouvais voir qui mais cela n’était pas désagréable. Je continuais tout comme ma belle quand je sentis que le gode voulait me pénétrait. Je ne fis aucun mouvement de protestation et Evelyne (probablement) commença à me limer le cul. Hmmm que c’était bon tellement bon qu’il ne fallut que quelques minutes pour que je décharge tout kaçak iddaa mon foutre dans la bouche de Brigitte qui fit de même dans la mienne avec une grosse giclée de cyprine. Nous venions d’avoir notre orgasme ensemble. Je me redressais, sentis ses gros seins contre mon dos et Evelyne restait dans mon cul à faire de petits aller-retours tout en m’embrassant le bas du coup, me caressant le torse et le sexe. Je trouvais ce moment très sensuel et même excitant car je continuais à ne pas débander. Mon érection m’impressionnait toujours autant. Je ne savais pas si c’était ces dames ou la situation d’être dominé qui faisait que mais j’étais toujours d’attaque.Je m’enlevais, me retournais et embrassais Evelyne. Nos langues jouaient dans nos bouches. Elle me branlait moi je lui caressais ses grosses fesses. Je lui ôtais le gode et la mis à 4 pattes par terre, fesses bien relevées. La mouille qui coulait entre ses cuisses était une invitation. Sylvie qui voyait cela, se dandinait sur le fauteuil. Je l’invitais et l’embrassais pendant que je commençais à pénétrer Evelyne. Des vagues ondulaient sur les fesses d’Evelyne sous les coups de mon corps, un floc-floc se mêlait au claquement de ses fesses sur mon bas ventre. Elle remuait de plaisir et moi, je redoublais d’intensité pour que mes couilles tapent sur son clitoris. De petits gémissements sortaient de sa bouche. C’était si excitant et beau à la fois. Cette paire de fesses que je désirais depuis mon arrivée, je n’allais pas la laisser sans avoir pris plaisir, beaucoup de plaisirs. En regardant autour de nous, je ne voyais plus ma Brigitte ni Chantal mais qu’importe, j’avais l’objet de mon désir et son binôme. Sylvie allait des gros seins d’Evelyne à ma bouche en passant par ses fesses. J’attrapais la tête de Sylvie et l’obligeais à lécher l’anus d’Evelyne. Puis je sortais ma queue de sa chatte et la rentrais dans la bouche de Sylvie. Quand je revenais dans le sexe d’Evelyne, j’avais l’impression que celle-ci mouillait de plus en plus. Je demandais à Sylvie et Evelyne de se mette en 69, ce qu’elles acceptaient de suite. Je pus à loisirs pénétrer les deux. Sylvie mouillait moins mais son anus s’ouvrait beaucoup plus alors je la sodomisais, me faisait sucer par Evelyne et puis je prenais la chatte d’Evelyne et me faisait sucer par Sylvie. Ce jeu dura encore un bon moment jusqu’à ce que Sylvie ait son orgasme. Evelyne n’était pas loin.Je disais à Sylvie :-Peut-être qu’une double la ferait jouir ?-Certainement mais tu es un vrai cochon toi ! Brigitte ne nous avait pas menti !-En même temps, c’est donnant donnant !Sur ce Sylvie enfila le gode ceinture, s’allongea sur le dos et Evelyne vint s’empaler sur le gode. Moi pendant ce temps, je lui préparais son petit trou kaçak bahis en le léchant et avec l’aide de la vaseline, je pus introduire mon sexe. Evelyne cria de douleur et de plaisirs. -Vas-y doucement, je n’ai pas l’habitude de cela et puis tu es un peu trop fourni pour mon petit trou.-Ok je fais attention mais avec un cul pareil, cela serait péché de ne pas le tenter au moins ?-Dans ce cas, continue mais laisse-moi le temps de m’habituer. Alors doucement, j’introduisais cm par cm mon sexe dans ce cul, attendit quelques secondes et au bout de trois ou quatre aller-retours, j’accélérais la cadence tout comme Sylvie. Evelyne commençait à haleter de plus en plus fort. Elle utilisait des mots crus en nous disant de la prendre comme une salope et de l’insulter. Evelyne se déhanchait de plaisir, son cul ondulait sous nos coups de boutoir. Le floc-floc s’accentuait, elle mouillait même du cul car mon sexe reluisait à nouveau. Le spectacle était magnifique. Quand soudain, son cri roque d’orgasme déchira la pièce. Sylvie et moi continuions à la limer pour que son orgasme soit total.Une fois fini, Evelyne s’écroula sur Sylvie le cul béant. La beauté de ces deux femmes enlacées et de ce cul ouvert étaient merveilleux. Je ne pus m’empêcher de me finir une dernière fois dans le trou d’Evelyne. De mon côté bien qu’ayant eu 3 orgasmes, je bandais toujours autant.Une fois le calme revenu, Brigitte et Chantal refirent leur apparition. Nous étions tous dans le salon à nous regarder et se dire que nous avions passé une super soirée. Moi, j’en étais sur : c’était la meilleure baise de toute ma vie (et encore maintenant). D’ailleurs, j’en bandais toujours autant, rien qu’à y repenser.Sylvie pour fêter cela proposa d’ouvrir une bouteille.-Que diriez-vous d’une petite coupe pour se rafraichir, dit Sylvie-Bonne idée mais cette fois-ci, une normale pour notre étalon, dit Evelyne avec un clin d’œil vers Brigitte.-Pardon ? que veut-elle dire par « normal » ? dis-je.-Et bien mon amour, quand j’ai parlé de tes exploits avec moi, Chantal a ramené de la pharmacie de son mari des petites pilules « bleues » afin que tu sois encore plus endurant !-Mes cochonnes, dis-je, je comprends mieux mon érection et le fait qu’elle continue ! -Désolé mon amour, j’espère que tu ne m’en veux pas ?-Non pas du tout mais va falloir assumer mesdames !!!Nous avons continué une partie de la nuit notre partie de « bridge ».Je suis resté avec Brigitte les deux mois de mon stage. Nous avons revu ces copines mais toujours avec leur mari sauf 2 fois et à chaque fois, c’était Evelyne qui s’était découvert une passion pour la sodomie tout comme ma Brigitte.Depuis j’ai quitté Brigitte. Je la vois de temps en temps sur les réseaux sociaux. Me dit souvent qu’elle me regrette tout comme Evelyne.Fin de mon histoire.J’espère qu’elle vous a plus, que j’ai réussie à vous la retranscrire. J’ai eu d’autres aventures mais disons plus classiques. Qui sait si j’ai beaucoup de demande.Merci

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın