Comment elle m’a choppé (2)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Comment elle m’a choppé (2)Je suis toujours sur le coup de ce qui m’est arrivé l’autre jour.Un truc de dingue ! Voilà ce que je m’étais dit après coup. Et le truc c’est que quelques jours après, j’ai toujours en tête ce qui s’est passé. Comme si je ne m’en remettais pas. Me disant que c’est digne de ce qui se passe dans les films, que c’est à dormir debout. Convaincu que si je racontais ça, même à mon meilleur pote, il me prendrait pour un mythomane.A chaque fois que je me repasse le film (justement), une érection commence…J’avoue, je me suis caressé en y repensant.Je surveille du coin de l’oeil mon portable afin de voir si j’ai une notification, un message. Rien. Peut-être que je n’ai pas activé les notifs ? Suis-je bête ! Je me jettes sur les paramètres de l’application pour l’activer. Vite !Et merde… C’est actif…J’ouvre la messagerie. Rien…. Une sorte d’angoisse ou je ne sais quoi proche, certainement, d’un état de manque m’envahit. Mon coeur s’est accéléré et mon cerveau s’emballe. D’ailleurs ce matin en arrivant au bureau, je n’ai pas croisé l’auteure des message et l’instigatrice de ce moment hors normes. Pourtant d’habitude, quand j’arrive elle est souvent dehors à fumer sa clope, répondant à mon “bonjour”. Restropectivement, je me rends compte que son sourire et ses regards n’étaient pas dénués de sens…10h30, c’est l’heure de la pause. Je prends mon courage à deux mains et me dit qu’elle sera peut-être dehors avec son café dans une main, sa cigarette fumante dans l’autre.Toujours rien.J’attends un peu, regarde alentours, je ne la vois pas. Je m’éloigne un peu vers le coin de la rue me disant qu’elle en profite pour marcher.Une nouvelle fois, rien.Tant pis, bahis firmaları je décide de retourner au bureau. Mais c’est que je me sentirai…. Déçu ? Frustré ? J’en sais rien, c’est étrange…A peine assis derrière mon bureau, je sens dans ma poche une courte vibration. Mon téléphone souhaite attirer mon attention. En regardant l’écran verrouillé, je vois une notifcation de la messagerie instantanée avec juste le début d’un message. C’est elle !!!E : Alors ? on me cherche ?M : Salut ! Oui, j’étais étonné de ne pas te voir ce matin. tout va bien ?E : Très bien ! Je ne suis pas sûre si savoir que je vais bien est ce qui t’anime le plus.M : Bin, je me demandais où t’étais ne t’ayant pas vu comme tous les jours.E : Vraiment ?M : ok, j’avoue…. ce qui s’est passé l’autre jour m’a “remué”E : Et ?M : Que veux-tu savoir ?E : ce que cela t’a fait après “coup” 😉 Sur le moment j’ai bien vu !!! Mmmmmm……M : Après coup, j’y ai pensé à de nombreuses reprises ! Encore aujourd’hui effectivement.E : tu étais excité en y pensant ?M : Oui ! Clairement !E : J’espère au moins que tu t’es branlé :pM : euh en fait t’as mis une caméra sur moi c’est ça ? lol !Oui, je me suis masturbé en y repensant.E : C’était bon ?M : Oui ! mais beaucoup moins que l’autre jour….A l’écran apparaît un appel vidéo de sa part. Je décroche plus vite que Lucky Luke (pour dire !). Elle me montre ses mains en train de découvrir son décolleté, faisant sortir ses seins pour les caresser. Je commence à bander.Doucement elle les presse, insistant sur ses tétons, les titille avec le bout de ses doigts. Je bande ! Clairement ! Je commence à me sentir à l’étroit dans mon pantalon à pince.Elle fait doucement descendre kaçak iddaa l’oeil de la caméra plus bas me dévoilant ainsi ses cuisse à moitié couvertent par une jupe à petite fleurs printanière, légère. D’une main elle la remonte doucement. Il fait chaud là non ? Vous ne toruvez pas ?Doucement apparait son sexe. Elle ouvre ses jambes. Sa main, du bout des doigts caresse le haut de son sexe. Elle appuie plus précisément à la naissance de son mont de vénus.De mon téléphone sort un léger gémissement. Putain ! Je vais me faire gauler ! Vite mon casque !En me levant je me dis que si quelqu’un me vois, là tout de suite, la déformation de mon pantalon ne pourra pas passer inaperçue. je me rassois vite au cas où la porte s’ouvre.Sa main devient plus entreprenante, elle écarte les lèvres pour pouvoir glisser un doigt. Puis deux. Ils font des va et vient puis remontent sur son pistil. J’entends sa respiration, j’ai les joues brulantes et ne peux croiser les jambes sous mon bureau.Sa voix raisonne d’un coup dans mes oreilles :E : Je suis sûre qu’elle est bien dure, prête à jouer.Un peu pris sur le vif, je balbutie : Ou…Oui… Prête.E : retrouve moi comme la dernière fois et ne raccroche pas.Je l’entends, pendant que je me rassemble émotionnellement. Sa respiration et sa voix se font plus forte, des gémissement viennent ça et là se glisser dans mes oreilles. En me dépéchant je me rend compte que je suis un patot. Ressaisie toi ! me dis je !Enfin je sors ! D’un pas décidé, je me rends devant la porte derrière laquelle, il y a peu, je me suis trouvé en plein film.Dans mon casque et sur mon écran, je la vois se masturber, plus vite.Elle est maintenant en train de jouir. Je veux pousser kaçak bahis la porte, elle ne s’ouvre pas. Dans mes écouteurs j’entends : Mmmmm que c’est bon de t’exciter ! ça me fait jouir….Je tourne comme un lion en cage. La porte s’entrebaille doucement…..A peine rentré, la porte fermé, elle me plaque contre celle-ci me disant :”laisses toi faire et ne dis rien !”Elle sort la chemise de mon pantalon, passe une main sous la chemise, vient me pincer doucement un téton. De l’autre, elle passe entre mes jambes pour presser mes fesses et vient fortter ses joues par-dessus mon pantalon, contre ma queue gonflée. J’ai le sentiment que je vais exploser, le souffle court.Enfin elle ouvre ma braguette et de ses mains expertes, vraiment, sors mon sexe et l’avale jusqu’à la garde.Elle me suce, gourmande. Doucement d’abord puis accélère. Elle sent que je vais jouir aussi elle s’arrête. Elle titille mon frein de sa langue.E : ça serait bien dommage de tâcher se pantalon non ?M : Euuuh … Pas le temps d’en dire plus que de nouveau elle me dévorre. Elle prendune de mes mains pour que je lui tienne les cheveux.Je ne peux m’empêcher de l’acompagner dans son mouvement de tête. Je sens sa bouche tout le long de mon sexe, chaude et décidée, je vais jouir. Elle le sentAu moment où commence à poindre l’orgasme, je veux me retirer mais de ses deux mains elle presse mes fesses vers elle m’empêchant de reculer.Message clair.Je jouis, fort avec un râle puissant. Elle ralentit jusqu’à ce que je ne tienne plus.Je soupir de bien-être, tout le corps relâché.Elle se redresse, me souris et me dit : aller, file, on va se demander où tu étais.Elle tourne les talons, me laissant voir sa silouhette dans la pénombre….Pantois, je remets mes vêtements comme il faut. En sortant, encore en état de “choc”, je regarde mon téléphone et lui envoie un message : “on se revoit quand ?”En guise de réponse j’ai un “quand je voudrai”…….

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın