Sabine 07-6

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Sabine 07-6Lors de notre dernière sortie, à Montélimar, j’avais fait des efforts pour que ma silhouette soit plus féminine. Cela a plu à Didier et j’avoue que je me suis, moi aussi, sentie plus femme. Depuis, j’essaye de progresser côté maquillage. J’ai parfois l’impression, en cours, que Didier me voit comme la Sabine que je suis devenue, et qu’il aimerait peut-être que je vienne à son bureau m’occuper de sa queue…Mais bon, c’est un gentil délire. Bonjour le scandale si jamais notre relation était découverte… Ne parlons pas de malheur… Il commence à faire très beau et chaud en cette fin de printemps. Mardi, Didier me dit que demain on va à la rivière. Chouette, et je sais, je n’oublie pas mes affaires…Mercredi midi, je l’attends près de sa voiture et quand il arrive nous partons. Comme d’habitude, un peu après Aubenas, il s’arrête dans un coin tranquille, il n’en manque pas par chez nous, et me demande de ma changer. J’en suis ravie. J’enfile une toute petite robe en coton très fine, à peine maintenue sur mes épaules par des bretelles, ma ceinture en anneaux métalliques et des petits talons. Pas de maquillage vu que l’on va se baigner, mais des bijoux et mes boucles d’oreilles. Bien sûr je ne mets pas de culotte. Didier lui, enfile son short et des tongs. Nous n’allons pas loin, à côté du village de Labeaume, un peu après Ruoms, m’explique-t-il. Oui, je connais, c’est un joli village au pied d’une falaise.Et nous repartons, le trajet est court, à peine vingt minutes, mais pendant lesquelles Didier me demande de m’occuper de son sexe… Oui, avec plaisir…A genoux sur le siège avant, je prends son sexe encore mou et le mets dans ma bouche pour mon plus grand plaisir… J’adore sucer Didier… Je crois même que j’adore sucer tout court… Ma langue tourne autour de son gland, ma bouche va et vient sur sa hampe… Quel bonheur… Comme l’autre fois, il m’arrête quand il sent qu’il va jouir car il se réserve pour plus tard…Nous voilà tout près du village et Didier bifurque à droite pour prendre un petit chemin qui mène à une esplanade qui surplombe la rivière. J’abandonne à regret sa queue… C’est magnifique, de là on a une vue plongeante sur la rivière qui est fantastique. Nous prenons nos affaires et descendons vers la rivière. Le chemin est assez pentu, plein de cailloux et je dois faire attention avec mes talons. Mais c’est super de se promener ainsi dans la nature. Au premier croisement, Didier s’arrête et ajuste ma robe pour que mon clito soit visible à chaque pas et que le bas de mes fesses dépasse… J’aime quand il fait ça… Et nous repartons… Rapidement, nous entendons des voix, des gens remontent le chemin devant nous… J’ai un peu la trouille, sur ce chemin on ne peut pas se croiser sans s’arrêter pour laisser passer l’autre… Cela fait sourire Didier et lorsque du monde apparaît devant moi je ne sais plus où me mettre… J’ai l’impression qu’ils me regardent bizarrement et surtout vers mon entrejambe… Heureusement, ils sont polis et nous saluent en nous croisant, ce n’est que quelques mètres après que j’entends « t’as vu, c’était un gars habillé en fille »… Didier l’a entendu aussi et rigole… La descente est longue jusqu’à la rivière et nous ne croiserons plus personne.Une fois au bord de l’eau, nous ne sommes en fait pas encore arrivés. Didier veut aller à un endroit particulier qui se trouve plus loin. Bon, ok. Nous remontons la rivière par un petit chemin très agréable. Rapidement, nous arrivons dans une clairière pas loin d’un grand banc de sable. « Nous sommes presque arrivés » me dit Didier. Nous traversons le banc de sable et je remarque des personnes assises ça et là. En fait ce sont tous des hommes et ils sont nus… Bien sûr, notre arrivée fait tourner des têtes et j’ai l’impression d’être dévisagée de la tête au pied par tout le monde… Cela ne perturbe pas Didier qui nous amène à un emplacement un peu ombragé. Nous nous installons et Didier sort le pique-nique. J’avais faim. Nous sommes nus sur nos serviettes et pendant que nous mangeons, un étrange ballet se déroule sous nos yeux… En effet, régulièrement, des hommes passent devant nous en nous regardant… Certains se touchent les parties en nous matant, d’autres se masturbent carrément… Wow, c’est chaud… Je commence à comprendre pourquoi nous sommes venus ici…Notre déjeuner pris, je demande à Didier de me mettre de la crème à bronzer. Il accepte gentiment et me la passe alors que je suis allongée sur le ventre… Il me masse bien les épaules, le dos, les cuisses et les fesses… Il insiste un peu même sur mes canlı bahis fesses… Il insiste tellement que je sens soudain un doigt qui rentre en moi… Hummm c’est bon… Puis c’est plusieurs doigts qui sont en moi et me font du bien… Je suis aux anges… Après quelques minutes de ce traitement, il me retourne et me tend sa queue déjà en érection… Je la prends dans ma bouche avec délice… Je le suce goulûment, j’aime tellement sa queue… Bien sûr, notre manège attire l’attention… Il faut dire que je suis là le cul en l’air en train de sucer la queue de Didier, devant un grand nombre d’hommes en train de se palucher… Le spectacle que j’offre doit être excitant… En tous cas j’espère… Je dois être une peu salope car j’ai plaisir à savoir que l’on m’observe ainsi… Tout à coup, j’entends des pas dans le sable derrière moi… « On peut participer ? » demande un homme derrière moi… « Oui, Sabine est là pour notre plaisir » répond Didier… Immédiatement une main se pose sur mes fesses… Elle glisse vite dans ma raie et un doigt vient chatouiller mon petit trou… Puis deux, puis trois… Hummm, c’est bon de sucer ainsi… L’homme fait maintenant claquer sa queue bien dure sur mes fesses pendant qu’il me doigte… Il approche sa queue de mon trou… Visiblement, il veut me prendre… Didier intervient alors « son cul m’est réservé mais Sabine va vous sucer »… Du coup, je me retourne et je prends la queue du monsieur dans ma bouche tandis que Didier me lubrifie le trou… D’un coup d’œil, j’aperçois plusieurs hommes qui se rapprochent doucement… Cette queue est de bonne dimension… Pendant que ma bouche va et vient sur elle, j’entends l’homme me dire « tu suces bien petite pute, continue »… Didier présente alors sa queue contre ma rondelle et pousse… Il ne pousse pas longtemps, je commence à être bien ouverte… D’un coup, son gland passe en moi me procure une sensation inouïe… Hummm, que c’est bon… L’homme dans ma bouche pousse ma tête plus loin sur sa queue… Didier, lui, pousse sa queue au fond de moi… Mon dieu que c’est bon… Et il commence à me baiser lentement, de toute sa longueur, comme j’aime… Je suis aux anges… Cette queue dans mon cul me chauffe comme une chaudière… D’autres hommes sont maintenant autour de nous en se masturbant… Didier dit alors que nous allons changer de position… Il s’arrache à moi, s’allonge sur la serviette et me demande de venir m’empaler sur son sexe… Je laisse la queue de l’homme quelques instants, me place au dessus de celle de Didier et m’empale dessus d’un coup… Wow, c’est divin… La deuxième queue revient immédiatement dans ma bouche et mes mains trouvent alors des queues à caresser… Je ne peux pas faire plus… Didier en profite pour me torturer un peu les tétons… Et c’est un tourbillon… Les mains de Didier sur mes seins, sa queue qui frappe en moi, celle dans ma bouche qui me baise littéralement et entre mes mains ces bites dures qui m’excitent… Wow, c’est presque trop fort… L’homme dans ma bouche tressaille et je sens son sperme gicler dans ma bouche… « Prend ça salope » me dit il… Son sperme coule sur ma poitrine tandis qu’il se retire… Une autre prend immédiatement sa place, tandis qu’une autre queue glisse dans ma main… Et ça continue… Je suis comblée, toute entière à la disposition de ces queues… Cela m’excite terriblement… Une des queues que je masturbe gicle soudain sur moi… C’est bon ce sperme chaud sur ma peau… Puis une autre… Didier grogne soudain lui aussi en me touchant le clito et c’est dans un râle commun que nous jouissons, lui dans mon cul et moi sur son ventre… Epuisée et ravie je m’écroule sur Didier, abandonnant la queue de l’homme qui était dans ma bouche… Frustré, il se caresse et gicle sur mon cul me traitant de grosse salope…Je peine à reprendre mes esprits… Didier est toujours en moi et j’aime ça… Sentir sa queue encore dure alors qu’il vient de jouir… Mais même les bonnes choses ont une fin et il sort de moi… Nous allons à la rivière nous tremper. L’eau est un peu fraîche mais elle fait du bien et elle délasse. Nous nous ébattons un peu et nous revenons aux serviettes non sans raviver le regard de certains naturistes autour de nous… Arrivée sur la serviette, je demande à Didier de me remettre un peu de crème et il le fait gentiment. Allongée sur le ventre et complètement détendue, je me laisse aller à cette douce caresse. Un homme arrive alors et dit à Didier « Bonjour, je viens de voir vos ébats, bravo c’était très réussi ». « Merci, Sabine est très ouverte » répond Didier. « Si je peux me permettre » reprend l’homme, « elle a l’air bahis siteleri très sensible de la poitrine, vous devriez lui faire travailler les seins avec des pinces »… Tiens, quelle idée… Cependant cela excite la curiosité de Didier, il veut en savoir plus… « Je veux bien vous montrer si vous voulez » dit l’homme… « Il faut qu’elle soit d’abord un peu excitée » dit-il aussi… Didier me dit-alors « Sabine, suce le monsieur »… Un peu surprise, je me tourne vers l’homme et cherche sa queue qui est déjà en érection… Il la glisse dans ma bouche et ma langue s’active… Pour ne pas être en reste, Didier me lubrifie la rondelle et glissant ses doigts en moi… Hummm, sucer et être doigtée en même temps, c’est bon… Rapidement mon clito se durci… C’est le moment que choisit l’homme pour att****r mes seins, me tirer les pointes et y mettre deux pinces à linge en bois… Quoi… C’est juste ça son truc…Ma grand-mère aurait pu le faire… Je continue à sucer le monsieur sans trop croire à ces balivernes… Didier, lui, en profite pour me faire glisser le vibro rouge dans mon petit trou… Enfin, petit trou ne va plus être adapté à force… Il y rentre d’ailleurs sans aucune difficulté… Par contre ça me fait beaucoup d’effet… Je suce quand même efficacement la queue dans ma bouche… Puis, petit à petit, je sens ma poitrine réagir bizarrement… Didier commence ses grands va et vient avec le vibro dans mon cul, la bite coulisse dans ma bouche et mes seins semblent animés d’une sensibilité particulière… J’ai tout à coup le sentiment de sentir chaque mouvement au travers de mes seins… C’est déroutant mais terriblement excitant… En plus, les pinces se ballotent au grès des mouvements qu’on m’inflige et cela augmente encore la sensation… Entre plaisir et douleur… Mon dieu que c’est bon… Didier augment la cadence dans mon cul, l’homme tient ma tête et va plus vite lui aussi… Mes deux trous sont largement utilisés… Et j’aime cette sensation… Je suis bouillante en moi et je n’ai plus envie que ça s’arrête… Mes seins me font mal et tellement de bien… Didier sort le vibro et m’enfile sa queue à la place… Hummm, quel bonheur… Elle vient taper au fond de moi avec force… L’homme dans ma bouche tressaille, il agite alors les pinces sur mes seins ce qui démultiplie leur effet et tandis qu’il gicle dans ma bouche, une vague de plaisir me submerge et je jouie sans toucher à mon sexe en poussant des râles étouffés… C’est au tour de Didier de se contracter et de lâcher son sperme en moi, au fond de mon cul… J’ai la bouche grande ouverte, le sperme s’en échappe, la queue du monsieur y est toujours, les pinces aussi et Didier est toujours fiché en moi… Je ne suis plus qu’un chiffon, terrassée par l’orgasme… Mon dieu, que c’était bon… Je n’aurai jamais pensé que deux vulgaires pinces à linge puissent avoir cet effet… En plus, ressentir cela par mes seins me fait me sentir encore plus femme… Je remarque alors qu’il y a plusieurs hommes autour de nous leur sexe à la main… Didier s’en rend compte aussi et leur dit « allez-y, Sabine est là pour ça mais son cul est à moi »… Je suis dans un petit c*** qui fait que je ne suis pas sûre d’avoir bien entendu… Quand je sens une nouvelle queue pénétrer ma bouche tandis qu’on me remet le vibro dans le cul, je suis tout à fait sûre d’avoir bien entendu… Didier me livre à ces hommes… Mon dieu, que va-t-il m’arriver… Des mains me tirent, me changent de position et me revoilà en train de sucer tandis qu’on agite fortement le vibro dans mon trou… Mais mains non plus ne sont pas à l’abandon puisque chacune d’elle tient une queue… Je ne sais plus où donner de la tête, je ne sais plus où j’en suis… Mais les pinces, elles, serrent encore plus fort, me semble-t-il, mes tétons… Cela me fait très mal… Une première queue gicle sur mon visage… Puis une autre sur mon cul… Je n’ai plus la notion du temps… Je suce, je lèche, je branle et on m’encule avec le vibro… Mon dieu que c’est bon… Mon clito est de nouveau tout raide… Celui qui est derrière moi pousse alors le vibro encore plus loin et il entre entièrement en moi… Mais c’est monstrueux un tel plaisir… J’ai l’impression que tout mon corps s’agite autour de mon cul et de mes seins… Je râle de plaisir, la bouche pleine et le cul comblé… Mes seins me font atrocement mal et me donnent énormément de plaisir aussi… Une bouche vient soudain s’emparer de mon clito… Ah… Mais c’est démentiel… Mes seins me brûlent, mon cul va exploser… Là c’en est trop, je gicle avec un râle dans cette bouche qui m’accueille… Je suis inexistante… Décomposée… bahis şirketleri La queue dans ma bouche crache aussi son jus… Je me laisse tomber au sol… Mes seins sont horriblement douloureux… Le vibro me tenaille encore au plus profond de moi… Et je sens du sperme qui gicle encore sur moi, je ne sais plus combien de fois… Le dernier me bifle et gicle sur mon visage…Wow, mais c’est démoniaque… Je retire les pinces… Mes seins ont l’impression qu’elles y sont encore… Je sors le vibro… Il me faut plusieurs minutes pour me remettre…Didier me caresse doucement et ça me fait du bien… Je ne sens plus ma rondelle… j’ai l’impression qu’elle est grande ouverte… D’ailleurs Didier y glisse plusieurs doigts sans aucune difficulté… Ce qui n’est pas pour me déplaire… Mais je ne suis plus capable d’avoir de réaction…Après un moment nous retournons à l‘eau, j’ai besoin de me rincer, je suis couverte de sperme… L’eau fraîche me fait vraiment du bien… Nous revenons aux serviettes et je m’allonge pour me relaxer… Didier me fait mettre sur le ventre, la tête à l’opposée de la rivière, m’écarte les cuisses et glisse d’un coup le vibro en moi mais sans les vibrations… Devant ma surprise, il m’explique qu’il me veut ouverte comme aujourd’hui et que je dois m’y habituer… C’est vrai qu’il est rentré sans aucune résistance… Et que je suis bien ainsi, ouverte et remplie… Bien sûr ce n’est pas innocent… Ainsi affublée, je donne à voir mon cul rempli aux voyeurs de la plage et ça plait à Didier… A moi aussi d’ailleurs…Après presque une heure au calme dans cette position, le vibro en moins, il est temps de partir. Nous rangeons nos affaires et au moment de m’habiller, Didier me dit « tu ne mets que tes mules pour remonter »… « C’est tout ?» dis-je. « Non, mets ça aussi »… Et il m’enfonce le vibro dans le cul après l’avoir un peu lubrifié, comme s’il le plaçait dans un endroit prévu à cet effet… Je suis troublée et heureuse en même temps… Et nous partons… Le frottement du vibro quand je marche est délicieux… J’ai quand même peur de perdre le vibro en marchant… Heu, en fait ça ne m’arrivera pas, Didier, qui est juste derrière moi le repousse en moi régulièrement… Une fois sur le chemin de la montée, nous entendons des voix… Je réalise alors que je suis nue avec mes mules, mes boucles d’oreilles, mes bijoux et un vibro dans le cul… Je me sens mal, comment croiser des gens ainsi ? En même temps, c’est terriblement excitant… Les voix se rapprochent… Je ne sais plus où regarder et lorsque nous voyons ces personnes, deux hommes, je vois la surprise dans leur regard… Je continue de marcher comme si de rien n’était et ils s’écartent pour nous laisser passer… Une fois passée, j’entends « t’as vu elle était à poil avec un gode dans le cul »… J’en suis toute fière… j’aurai même envie de croiser d’autres personnes… Nous arrivons au parking après une rude montée. Nous mettons nos affaires dans la voiture et Didier me dit de venir au belvédère admirer a vue… Toujours nue avec le vibro, je le suis… C’est vrai que le vue est belle d’ici… On aperçoit même un peu la plage où nous étions… Didier me prend dans ses bras contre lui et me dit qu’il a adoré me voir ainsi avec ces hommes… Particulièrement avec les pinces aux seins… Je lui réponds que moi aussi j’ai aimé cette situation… Bien qu’elle fut étonnante… Et que j’ai toujours mal aux seins… A ces mots, le short de Didier se tend et il appuis sur mon épaule… Je me laisse glisser à ses genoux et je prends sa queue dans ma bouche… Je suis ravie de le sucer encore… Je prends le temps de faire tourner ma langue doucement autour de son gland… J’en raffole… Je glisse lentement le long de sa queue, je la gobe littéralement… Il gémit… Comme je suis installée, le vibro glisse d’un coup hors de moi… Mon dieu quel vide… Didier me relève, m’appuie sur la rambarde et me prend d’un coup jusqu’au plus profond de moi et il y glisse comme par enchantement… Mon dieu que c’est bon d’être enculée ainsi… Et il me baise comme un fou… Je prends des coups de reins qui me bousculent… Mon clito frétille et bouge dans tous les sens… Il tape contre mes fesses et j’aime entendre ce bruit… Enfin, dans une dernière poussée, il gicle en moi en tirant fort sur mes hanches… Je sens son sperme brûlant m’envahir pour mon plus grand plaisir… Il reste un moment fiché en moi… Je suis heureuse, mon amant est comblé j’espère, la vue est belle et j’ai le cul rempli…Nous revenons à la voiture et je mets une serviette sur le siège, je ne veux pas tâcher… Nous repartons en silence et je reste nue avec mes talons… Arrivée à proximité d’Aubenas, nous nous arrêtons pour nous changer et c’est à regret que je mets ma tenue de garçon…A suivre, si vous avez aimé…N’hésitez pas à me laisser un commentaire…Sabine 07

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın