Ma tante, une pute en devenir (2)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Ma tante, une pute en devenir (2)Le week-end fut long mais nous étions enfin lundi. Jíattendais avec impatience que ma tante me dise quíelle était enfin seule. Ce qui fut le cas assez rapidement, et je me suis donc empressé de me rendre chez ma tante.Arrivé chez elle, jíétais déjà en érection, rien que díimaginer tout ce que nous allions faire durant cette semaine. Jíavais déjà tout le programme en tête mais jíirais progressivement pour quíelle accepte tout ce que je lui demanderai.Elle me fit entrer chez elle et évidemment, elle ne pouvait ignorer mon envie.- Tu ne perds pas de temps, je sens que je vais passer une bonne semaine me dit-elle.- Tu níimagines même pas ce quíil tíattend pensais-je. Jíai pensé à toi tout le week-end, jíai vraiment envie.- Moi aussi jíai beaucoup pensé à toi.- On ne va pas perdre de temps.Je me suis donc avancer vers elle et ai enfoncé ma langue dans sa bouche. Elle fut surprise mais níattendais que ça.- Allez viens dans ma chambre, me susurra-t-elle à líoreille.Nous montions donc dans sa chambre et je lui dis de se mettre à genou. Elle síexécuta et je fis apparaître mon membre dressé devant ses yeux. Elle ne perdit pas de temps et le pris en bouche rapidement, elle fit tourner sa langue autour de mon gland, fit des allers-retours dans des bahis firmaları mouvements amples et elle se donnait à fond.Jíétais vraiment excité mais je ne voulais pas que ça se termine si rapidement. Je la fis donc arrêté et me coucha sur le lit. Je lui dis donc de venir sur moi pour un 69. Elle se déshabilla puis approcha sa vulve de mon visage. Elle était déjà très excitée puisque sa chatte était trempée de cyprine. Je me délectai donc du liquide de Sandrine pendant quíelle me suçait encore pendant plusieurs minutes.Jíétais de plus en plus excité et jíavais maintenant envie de passer aux choses sérieuses.- Mets-toi à quatre pattes, jíai envie de prendre !Elle ne se fit pas prier et se cambra comme jamais je ne líaurais imaginé. Elle semblait beaucoup plus souple que la dernière fois. Je me mis derrière elle et enfonça mon sexe díun coup dans sa chatte trempée. Elle poussa un râle de plaisir. Les va-et-vient sont très intenses et ma tante commence à sentir monter son plaisir.- Oui, prends-moi comme une chienne.- Tíaime ça ma petite salope.- Vas-y, insultes ta tante.Je ne pensais pas quíelle accepterait de se faire insulter aussi vite mais elle était visiblement très excitée et je continuai donc de lui lancer des insultes. Et jíai donc voulu aller plus loin. Jíai donc kaçak iddaa commencé à caresser son petit trou. Puis jíinsérais une phalange de mon index dans son anus.- Arrêtes, je níai jamais fait ça !- Ton cul mía toujours donné envie, on va passer la semaine ensemble, tu ne crois pas que je vais passer à côté.Le fait quíelle soit vierge de ce côté míexcita encore plus.- Détends-toi où tu auras mal quand je vais passer aux choses sérieuses.- Non, le doigt je veux bien te faire plaisir. Mais ne fais pas plus.Le fait quíelle refuse míexcita encore plus. Jíai donc commencé à lubrifié son trou avec sa cyprine et ma salive.- Tíinquiète pas Sandrine, tu vas aimer ça et de toute façon, si tu ne veux pas je míen vais.- Non, ne pars pas. Jíai envie de ta bite.Elle était donc à ma merci, elle voulait vraiment se faire tringler toute la semaine.Je plaçais donc mon sexe à líentrée de son anus et poussa pour faire passer mon gland. Elle poussa une rogne de douleur.- Je níai passé que mon gland, il en reste encore.- QUOI ?! Elle níest pas entièremÖ AAH !!!Elle hurla de tous ses poumons quand jíai, díun seul coup, fait entrer le reste de ma bite.- Le plus dur est fait, maintenant tu vas aimer.Je sortais et rentrais mon sexe de son cul assez lentement pour ne pas lui faire trop de mal. Et kaçak bahis après plusieurs va-et-vient elle commença à pousser de petits râles de plaisir.- Tu vois que ça commence à te faire du bien.- Oh oui, continue, encule ta tante !Elle posa même sa main contre son clitoris pour accentuer son plaisir. Je commençais à arriver à bout je sentais que jíallais jouir. Sandrine elle aussi le sentait.- Tu ne vas pasÖ finir dans monÖ cul quand même, me demanda-t-elle en saccadant sa phrase sous mes coups.- Quíest-ce que tu crois, bien sûr que si !Et sur ces mots, je déversais ma semence dans son intestin. Elle était remplie, je sentais les jets partir, ce qui míexcita encore plus.- Alors cíétait bon au final ?- Oui je níaurais jamais cru prendre du plaisir comme ça. Par contre finir comme ça cíest pas génial.- Tu préfères les faciales, comme les salopes dit-je avec un sourire en coin.- Cíest plus excitant je trouve !Après un petit moment de répit, elle se leva du lit voulu remettre son string.- Quíest-ce que tu fais ? Ne te rhabille pas ! Ça serait plus excitant de rester nus, vu la semaine quíon va passer, tu ne penses pas ?- Et si quelquíun venait à líimproviste ?- Justement ça serait encore plus excitant de se faire prendre.Elle acquiesça. Je venais donc de faire découvrir la sodomie à ma tante et en plus de ça elle venait díaccepter de rester nue toute la semaine. Mon début de programme était une réussite et ce níétait que le début. Jíétais pressé de passer aux étapes suivantes.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın