La nouvelle factrice

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

La nouvelle factriceLa nouvelle factrice.Marcelle, la factrice du quartier, organise sa dernière tournée. C’est encore une belle femme… le vélo, ça entretient… Aimable, serviable, toujours le sourire. On va la regretter, c’est sur. Aujourd’hui, elle est en retard car elle passe dans toutes les maisons où presque pour ses adieux. Elle et accompagné par une collègue qu’elle présente comme la nouvelle factrice titulaire de la tournée. Une petite femme ronde, la bonne cinquantaine, cheveux tirée en chignon. Des grosses lunettes de myope cachent ses yeux. Mais elle a le sourire, ce qui n’est pas si mal. Les présentations faites, elle se prénomme Martine, je glisse un petit billet dans la main de Marcelle, en lui souhaitant bonne retraite.Les jours passent, Martine m’apporte régulièrement le courrier et les journaux. On a sympathisé sans plus, plutôt poli que copain. Mon pavillon donne sur la rue et ma boite à lettre et accrochée prés de la porte a cinq mètres du trottoir. J’ai une grande haie qui cache la façade des regards. Ma cuisine, près de l’entrée donne sur la haie avec un pavage devant la maison.Ce matin, je n’ai pas pris ma douche comme d’habitude, avant de déjeuner. J’avais flâné au lit, je suis veuf depuis quelques temps, en regardant sur mon pc portable un porno. Allongé nu sur mon lit, je m’avais asticoté la bite après avoir passé un anneau. Une simple rondelle, comme l’on trouve autour du goulot des bouteilles bahis firmaları d’eau de 5 litres. Pourquoi faire compliquer et dépenser de l’argent, alors que l’on peut avoir du matériel gratuit sous la main. J’avais bien étiré mes couilles et j’avais faim. Je rentre donc dans la cuisine, le four affiche 10h. -Ben mon cochon, faudrait te remuer maintenant.Seul et en retraite, je n’ai de compte à rendre qu’à moi-même. Je suis à poil dans ma cuisine, avec mon petit anneau rouge enserrant la bite et les couilles. Il fait chaud, j’ouvre la fenêtre en grand. Préparant mon jus de fruits, je me caresse les boules doucement, quand je vois dans le petit miroir, la tête de ma factrice apparaître à la fenêtre, puis se retirer. Je ne me retourne pas, comme si je n’avais rien vu. A 66 ans, je ne suis pas encore trop mal. En plus si elle m’a vu, elle m’a vu de dos. Ma queue n’est pas dans énorme, plutôt petite. Mais bon, on fera avec s’il faut. Je regarde toujours dans le miroir et je vois de nouveau la tête apparaître plus discrètement sur le coté. Je remue mes fesses et passe ma main pour écarter un peut. Puis je me mais sur le coté, pour montrer mes outils tout en continuant à couper mes fruits. Je vois bien sa tête sur le coté, ses yeux sont sur ma bite, d’une main, je saisis ma bite et la branle. Elle ne pense pas que je la vois, sa tête à avancé un peu plus. Comme si de rien n’était je sors rapidement de la cuisine et ouvre kaçak iddaa sa bruit la porte d’entrée. Je la voie, elle essaie de voir dans la cuisine. Je vois mon courrier dans une de ses mains et l’autre et plaquée devant sur son pantalon. Je racle ma gorge.-Vous pouvez entrer !Elle se retourne et me voie à poil derrière elle sur le pas de la porte. Les lettres tombent au sol, elle les ramasse rapidement et me les tends.-Excusez-moi, je ne voulais pas !Je l’att**** par le bras et la tire vers l’intérieur.-Entrez ! Vous verrez mieux.-Je ne peux pas ma tournée…Elle est a l’intérieur. Je prends sa main et la pose sur ma bite. Elle referme la main en même temps que ses yeux. Sa poitrine se gonfle, elle respire fort. La petite grosse, je vais me la faire. Sa main caresse mon sexe et le branle doucement.-Non, oh non… Ma tournée.Je caresse ses nichons assez flasques, mais aux gros bouts pointus et excités. En glissant ma main dans le chemisier, un bouton éclate. Je défais les autres et lui retire sa chemise. Rapidement je sors ses nibars du sg, sans le défaire. Elle grogne. Cette femme n’a pas était baisée depuis quelques temps. Je lui appuie sur les épaules, elle s’agenouille et avale ma bite aussitôt. Elle se met à sucer goulument, pas très bien, mais rapidement, fermement. Elle avale complètement. Elle remue la tête dans tout les sens. Elle veut la bite et continue de grogner. Elle m’étonne, qui aurait cru que cette factrice, kaçak bahis manquait de cul.Je la relève et la tire dans le salon. Elle ne dit rien.-Met toi à poil.-OuiElle se déshabille. Pas terrible, des bourrelets partout, du ventre… mais une chatte épilée. Je l’allonge sur le canapé, les fesses relevées sur l’accoudoir et les jambes dans le vide. Je me penche sur sa moule. Elle est propre, c’est déjà ça. Je lui fais une lechote complète de la moules en allant jusqu’à son trou du cul. Elle semble bien apprécier. Je relève ses jambes et présente ma bite, sa chatte coule ouverte. Je rentre comme dans du beurre. Je commence à limer, quand je vois près de moi sur la table, une casserole que j’ai oublié de ranger. Je d’éclipse le manche, me retire et lui enfonce dans la chatte. Le manche entre sans peine, il est rond et de petits picots sous le dessous, pour éviter qu’il ne glisse des mains, vont accentuer sa jouissance. La travaillant avec le manche, elle ondule. Je glisse un doigt vers son cul pour voir. Elle ne dit rien. Je mouille mon doigt et recommence. Elle ne dit toujours rien et mon doigt entre complètement. Je le tourne, écarte et je place un deuxième qui entre sans trop de difficulté. Madame c’est déjà faite ramoner le petit trou et elle semble aimer. Je retire mes doigts et présente ma queue et commence à pousser. Ses bras se tendent et m’att****nt les cuisses. Accrochée, elle donne un coup de reins et s’empale sur ma bite. Le manche dans la chatte dans un grand.-hannnnn, c’est bon !Je la laboure pendant un temps, puis lui décharge dans le cul, elle aussi à joui de la chatte et du cul. Elle reste cinq minutes cou

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın