Sabine 07-15(2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Sabine 07-15(2Il est temps d’y aller et nous sortons de la tour. Il fait chaud au soleil, je suis bien. Nous redescendons le chemin jusqu’au pont et je réalise que je n’ai pas ma robe… Tout le monde rigole… Eric va la chercher car avec les talons, c’est moins facile… Quand il revient, je tends la main pour l’att****r, mais Eric ne me donne pas la robe…Il part devant et me dit : « puisque tu l‘as oubliée, débrouilles toi sans »… Et ils se marrent… Bon, après tout, j’ai bien traversé le parking à demi nu, le clito en l’air et le cul rempli, je peux bien descendre le chemin nue… Enfin, nue avec le plug… Est-ce que ça compte comme un vêtement le plug ?… Allez, nous reprenons le chemin… Le gars m’aide à traverser le pont tandis qu’Eric prend encore des photos… Le chemin est très agréable, ombragé, avec une vue très sympa sur le paysage environnant… Nous arrivons bientôt à la voiture et Eric remercie notre guide… Celui-ci vient jusqu’à moi, me flatte la croupe et me dit « à bientôt j’espère, petite salope, j’ai bien aimé te baiser en double »… « Moi aussi » dis-je… Et il s’en va… J’ouvre le coffre, j’att**** mes affaires et je me change… Je passe une petite robe courte à bretelle et des mules à petits talons… Je replace tout dans le coffre et le ferme… Eric monte dans la voiture, fait demi-tour, me regarde et démarre en rigolant… Le salaud, il me laisse là… Bon, il veut s’amuser… Ma foi, faisons cela… Je ne me démonte pas et je pars en marchant pour redescendre sur la grande route… Ma silhouette est attirante je pense… Une petite robe courte, un plug qui dépasse un peu et des petits talons… En effet, les quelques voitures qui passent me klaxonnent joyeusement… Ils ne doivent pas se douter de la taille de mon clito… Et c’est quand ils m’ont dépassés que, peut-être, ils devinent le plug qui dépasse à peine… Au détour d’un virage, j’aperçois Eric, qui me prend encore en photo et qui repart en se marrant avant que je n’arrive à la voiture… Il joue, le coquin… Mais ce n’est pas désagréable… Au contraire, j’aime bien me balader comme ça, légèrement vêtue… Et pluguée… J’arrive presque en bas, au bord de la grande route, et je ne vois pas Eric… Il doit se cacher, je suppose… Je reste quelques minutes sans trop savoir comment faire… Où peut-il bien être ? Je me doute que ce petit jeu doit beaucoup l’amuser… Dix bonnes minutes passent sans que je ne vois Eric… Je dois me résoudre à faire quelque chose… Bien sûr, j’ai droit à des coups de klaxon, heureusement, de la route on ne voit pas le plug… Je suis indécise, je ne sais que faire… Je pense qu’il me faut marcher le long de la route en direction du centre ville d’où nous sommes venus… Cependant avec le plug, ce ne sera pas facile… Je vais me faire abordée… Je décide donc de traverser la route et pars en direction de St Ambroix… Dans ce sens je suis dos aux voitures qui arrivent et comme il y a beaucoup plus de monde, c’est un concert de klaxon qui m’est fait le long de la route… En effet, ce que l’on voit de moi de dos, c’est une jeune femme avec une robe très courte qui marche au bord de la route… Heureusement que le plug chromé ne dépasse pas de ma rondelle… Enfin, on doit le deviner parfois quand je marche… Joli tableau… Je ne suis pas mécontente pour autant… C’est plaisant de voir qu’on me porte autant d’attention… Bon, j’ai quand même un peu la trouille qu’on m’enlève… lol… Mais bon, si ce que je risque c’est d’être violée, j’y mettrai du mien… Toute à mes pensées, j’entends soudain une voiture qui me klaxonne et ralentit… Mon cœur fait un bond dans ma poitrine et j’ai un peu d’appréhension… Elle arrive à ma hauteur et un gars me demande gentiment comment ça va… Je suis un peu interloquée, mais j’arrive à répondre : « je vais bien, merci »… « Vous êtes mignonne comme ça, vous allez où ? » me dit-il… Je rejoins un ami » dis-je… « Ah, et il est où votre ami ? » me dit-il… « Je ne sais pas, il m’attend sur la route » dis-je à mon tour… je vois bien qu’il voudrait faire plus, mais des coups de klaxon, pas sympa ceux-là, le font repartir… Je marche un long moment comme ça, entre les coups de klaxon et les voitures qui ralentissent pour mieux voir, mais c’est assez agréable… Le bruit de mes talons, la sensation de liberté féminine… Et surtout, le frottement du plug me chauffe gentiment… J’arrive aux faubourgs de la ville… Un vent léger commence à souffler… Il fait bouger ma robe et vient la plaquer sur mon clito qui dessine une petite forme arrondie l’espace d’un instant… Pourvu qu’il ne relève pas trop ma robe derrière… Il commence à y avoir du monde sur le trottoir devant moi… Je me rends compte aussi qu’avec le plug à la limite de la robe, ça risque de faire bizarre en croisant des gens… Je ne me démonte pas et assume sa présence… Aux premiers passants, des regards curieux balayent ma silhouette… Mais finalement je m’y fais et je marche d’un air tranquille, sans accorder d’attention à ceux dont le regard est trop insistant… Arrivée au carrefour de la rue principale, je tourne à droite pour remonter vers le pont qui enjambe la rivière à l’entrée de la ville en direction d’Aubenas… Je suis un peu stressée car cette partie est très commerçante et il y a plein de monde dans la rue… C’est au final un avantage, car le foule fait obstacle à ma silhouette… Les gens n’ont que peu de temps avant de me voir, ce qui fait que je passe un peu inaperçue… Le vent est un peu plus fort maintenant dans l’axe de la rue… je suis presque au pont, après ce sera plus simple, il n’y a plus de commerce… Mais, juste avant le pont, il y a un bar de l’autre coté de la route… Les clients en terrasse, eux, ont bien le temps de me voir arriver… Je sens le vent faire bouger ma robe plus que de raison… A plusieurs reprises, ma robe se soulève et dévoile un güvenilir canlı bahis siteleri peu mon clito… Je ne peux rien faire sans attirer l’attention… J’ai aussi le sentiment que ça se soulève beaucoup derrière… Je sens ma robe remonter parfois sur mes fesses… Le vent est chaud et agréable, mais là il ne m’aide pas… Discrètement, je regarde les clients à la terrasse du bar… Certains ont les yeux fixés sur moi… J’entends des coups de sifflet… Je fais celle qui n’entend pas… Le pont se rapproche… Je suis maintenant en face du bar, de l’autre côté de la rue… Tout à coup une grande rafale de vent soulève ma robe… J’ai juste le temps d’att****r le devant de ma robe pour qu’elle ne laisse pas voir mon clito tout entier… Cependant, derrière, elle monte assez haut et ne doit rien cacher du plug… Immédiatement j’entends des cris de surprise… « Oh putain, elle a un truc dans le cul la salope » dit l’un des clients… « Oh la salope » reprennent d’autres clients… « Fait voir, fait voir » dit une voix plus jeune… Je me hâte pour échapper à ces commentaires… J’ai le cœur qui bat plus vite… Si je n’étais pas seule, je rirai de cette situation, mais là c’est un coup à se faire violer dans une tournante… Heureusement, je suis rapidement hors de leur vue, cachée par l’angle du bar… Je traverse maintenant le pont, mais là, le vent y est encore plus fort… Je peine à maintenir ma robe sur mon clito devant… Pour derrière je ne peux rien faire… En jetant un coup d’œil derrière moi, je vois des clients du bar qui sont sur le route, le verre à la main, en train de discuter tout en me montrant du doigt… Pourvu qu’ils ne viennent pas à ma rencontre… Une fois de l’autre côté du pont, je suis hors de leur vue… Mais le vent est toujours aussi fort… Une voiture ralentit derrière moi et mon cœur fait un bond dans ma poitrine… La voiture vient à ma hauteur tout doucement… La vitre côté passager et descendue… « Et bien, mademoiselle, le vent vous taquine » me dit le conducteur… Je ne sais pas que répondre… Je bafouille « oui, vous avez raison, c’est difficile avec ce vent » dis-je… « Montez, je vous déposerai plus loin » ajoute-t-il… Ma foi, puisqu’Eric n’est pas là, ce serait mieux que rien… Il a l’air gentil… Cela aurait l’avantage de m’éloigner des gars du bar… Je fais un signe de tête, il s’arrête et je monte dans sa voiture… Pour ce faire, j’ai du enlever le plug de ma rondelle… Et comme je ne sais pas où le mettre, je le tiens à la main le plus discrètement possible… La voiture redémarre et le gars me dit « vous aviez un joli bijou par derrière tout à l’heure »… « Oui, en effet, c’est mon ami qui me l’avait mis » dis-je en riant, un peu gênée… « Cela vous allait bien je trouve » me répond-il… « Merci, c’est gentil » lui dis-je… Bon, il n’a pas l’air trop choqué… « Et il est où votre ami ? » me demande-t-il… « Et bien, je ne sais pas, hélas, nous nous somme perdus de vue » dis-je… « D’où êtes –vous ? » de demande-t-il encore… « D’Aubenas » dis-je… « Ah ben, vous n’êtes pas encore rentrée » me dit-il… « Oui, en effet, je ne sais pas bien comment faire sans mon ami » dis-je… « Je peux peut-être vous aider, en vous rapprochant de St Paul le Jeune » me dit-il… « Ah ce serait Gentil, si vous pouviez ça m’aiderait bien » répondis-je… Et nous voilà en route pour St Paul le Jeune… Sur le trajet, le gars m’interroge sur ce que je fais dans la vie. Je lui dis que je suis étudiante à Aubenas, au Lycée. Il me regarde et me sourit. Puis, sa main glisse doucement sur ma cuisse, sans dire un mot… « Je te trouve très mignonne, comment t’appelles-tu ? » me dit-il… « Sabine » dis-je… « Et moi Michel, tu me plais beaucoup Sabine » me dit-il pendant que sa main glisse sous ma robe… Je reste un peu figée, mais je n’ai rien contre le fait qu’il me touche… Sa main est chaude et douce… Il caresse ma cuisse, puis monte jusqu’à mes fesses et ça m’électrise… Il me regarde tendrement et sa main cherche à glisser dans ma raie… Je suis toute émoustillée de cette audace… Je me soulève légèrement et je bascule sur une fesse pour lui faciliter le passage… Je dois être folle, j’ai envie qu’il me touche… Ses doigts parcourent ma raie et très vite un de ses doigts glisse dans ma rondelle bien humide… Hummm, c’est bon… Je suis très excitée par ce doigt qui me fouille doucement… « Mais tu es très ouverte et bien mouillée Sabine » me dit-il… « Ouiiiiiii, c’est bon votre doigt » dis-je dans un souffle… Comme dans un état second, ma main gauche file vers le sexe du gars… Elle touche son pantalon et je le trouve en grande forme, avec une queue déjà bien tendue sous le tissu… je le caresse avec joie… Il s’en trouve bien apparemment… Son doigt sort de ma rondelle pour tenir le volant dans les virages… Du coup, je plonge mes mains sur son sexe et le libère… Sa queue n’est pas très grande, mais elle est très sensible et plutôt mignonne… Je le caresse doucement, le branle avec douceur… Son sexe durcit encore… Il aime ce que je lui fais… Moi, ça me rend toute chose et j’ai envie de le sucer… A l’occasion d’une grande ligne droite, je le prends dans ma bouche et fais jouer ma langue… Il soupire bruyamment et me dis « tu suces bien Sabine »… Je réponds d’un « hummm, hummm » la bouche pleine… Bizarrement, je suis bien à sucer ce gars que je ne connais pas… Je dois être une grande salope maintenant… Je n’ai pas honte de ce que je fais… Mieux, j’en suis heureuse… La ligne droite est terminée et je me redresse, je ne veux pas avoir la nausée… Je branle toujours cette queue bien tendue… Au détour de la route, un chemin part sur notre droite à la sortie d’une espèce d’aire de repos, juste avant l’entrée de St Paul le Jeune… Michel s’y engage… Je suis très excitée et en l’absence d‘Eric, qui m’a abandonnée, j’ai envie qu’il güvenilir illegal bahis siteleri me baise… Nous roulons un peu dans le chemin et on débouche dans un pré… Michel se gare et coupe le moteur… Il me regarde et me dit « viens me sucer Sabine »… Je me mets à genoux sur le siège et j’engloutis sa queue dans ma bouche… C’est bien car elle rentre en entier dans ma bouche… C’est jouissif même de pouvoir sucer comme ça… Mes mains jouent avec ses boules, qui ont l’air bien pleines… Tandis que je le suce, ses mains explorent mes fesses… Très vite elles glissent dans ma raie… Ses doigts trouvent rapidement le chemin de ma rondelle et s’y insinuent… C’est bon de les sentir en moi tandis que je le suce… Ma langue danse un ballet sur son gland et il soupire de plaisir… « Tu suces bien Sabine et ton cul est bien souple »… « Viens, j’ai envie de te baiser » me dit-il… Nous sortons de la voiture et il met une couverture par terre… Il m’y couche et me retourne pour me mettre à quatre pattes… Il s’installe entre mes jambes et me glisse sa queue dans la raie… Le gland touche ma rondelle et il pousse… Sa queue rentre comme dans du beurre et il bute sur mes fesses sans être au fond de moi… Mais c’est agréable d’être remplie tout de même… Sa queue est petite mais endurante… Il me lime depuis un moment et mon cul commence à chauffer… Je suis surprise de ressentir autant de sensation par cette bite mais c’est bon qu’il me prenne… Mon clito se tend et je commence à gémir de plaisir… Michel garde le même rythme et me baise avec enthousiasme… « T’as un bon cul Sabine, c’est bon de te baiser » me dit-il… Il me chauffe de plus en plus le cul et mon clito coule… Je gémis de plus en plus… J’ai envie de jouir… Je serre ma rondelle pour mieux le sentir… C’est délicieux… Je ne pensais pas prendre autant de plaisir avec une queue pareille… Soudain, il ralentit, s’arrête et sort de moi… « Déshabilles-toi et tournes-toi » me dit-il… J’enlève ma robe et je m’allonge sur le dos, il me relève les jambes et me prend… C’est bon quand sa queue me pénètre à nouveau… Il me lime avec autant de passion et je chauffe de nouveau… Une de ses mains vient toucher mes seins et il les pince d’abord délicatement, puis, de plus en plus fort… C’est merveilleux, j’adore qu’il me les pince… J’ai envie de jouir… J’ai vite mal aux seins mais c’est tellement bon… De sa main libre, il att**** mon clito et me masturbe doucement… Il va me faire jouir… Il me lime toujours et je suis aux anges… Je voudrai qu’il gicle en moi en criant… Je deviens folle, je bouge la tête dans tous les sens, de plaisir… Je râle sans arrêt, du bonheur qu’il me procure… Et, soudain, une boule de feu part de mes reins et je jouie comme une damnée en gueulant comme une hystérique… Quand je commence à jouir, il tire plus fort sur mes seins et c’est un feu d’artifice… Je me laisse allez sur la couverture, la tête en feu et le cul brulant… Je suis sans force… Michel me lime toujours mais je sens qu’il va plus vite… Ouiiii, je veux qu’il jouisse en moi… Il att**** mes jambes, les relève plus haut et me bourre de coups de queue… Il se raidit et gicle en moi un flot ininterrompu de sperme chaud… C’est merveilleux… Il se laisse aller sur moi et je le prends dans mes bras, je suis heureuse du plaisir qu’il m’a donné… Et j’ai aimé qu’il jouisse en moi… Nous restons enlacés tous les deux quelques minutes… Puis, je sens que sa queue se remet à grossir… Ah la vache, il a encore envie de moi… J’en suis ravie… Il recommence à bouger doucement… C’est divin de se faire baiser comme ça, deux fois de suite par la même queue…Quand il est bien dur, Michel se redresse et change de position… Il me tourne, me met sur le côté et me prend en me relevant une jambe… Quand sa queue revient en moi, je gémis tout de suite… Sa queue va et vient pour mon plus grand plaisir… Il me lime longtemps, me donnant des frissons de plaisir à chaque coup de reins… Sa queue bouge bien dans mon cul et une espèce de chaleur intense m’envahie… Je suis bien, baisée comme ça dans un champ par un inconnu… Ses couilles tapent mes fesses à chaque coup de reins… Je suis aux anges… Soudain, des jambes apparaissent dans mon champ de vision, je suis surprise… Michel doit les voir aussi car il s’arrête brusquement de me baiser… Je soulève la tête et j’aperçois… Eric… « C’est mon ami » dis-je… « Je m’appelle Eric, Sabine est avec moi, mais continuez je vous en prie » dit Eric souriant… Devant le regard surpris de Michel, je lui précise « oui, il aime me voir me faire prendre par d’autres »… Un peu déconcerté, Michel reprend ses va et vient… Eric nous observe un moment puis se rapproche doucement… Michel semble accepter la situation et me baise franchement maintenant… Je me remets à gémir… Eric se met à genoux et sort sa queue pour me la donner à sucer… Je la prends volontiers dans ma bouche… Cela m’excite… Je suce la queue d’Eric qui grossit très vite sous ma langue… J’aime la sentir grossir dans ma bouche… Cela semble exciter aussi Michel qui me bourre à grand coups de reins… Eric en profite pour me pincer un peu les seins, mais doucement… Cela m’excite encore plus… Mon clito se tend doucement… « Elle n’est pas belle ma salope, en train de se faire baiser par deux queues » dit Eric… « Oui c’est vrai qu’elle est très salope comme ça » dit Michel… « Je l’ai trouvée bien salope aussi quand je l’ai vu sur le pont, les fesses à l’air avec un truc dans le cul » reprend Michel… Eric rigole et moi je savoure d’être prise ainsi en les écoutant… « Elle avait excité tous les gars du bar avant le pont » dit Michel… « Cela ne m’étonne pas, elle a le don de faire bander » dit Eric… « C’est bien vrai » reprend Michel… « Nous devrions la baiser comme elle le mérite » explique Eric… « C’est-à-dire güvenilir bahis şirketleri ? » demande Michel… « En double, toi et moi dans son cul en même temps » répond Eric… « Ah, pas mal » dit Michel… Eric sort de ma bouche et Michel de mon cul… Eric s’allonge et me demande de m’asseoir sur lui, face à lui… Je m’exécute, et quand sa queue me pénètre, je pousse un râle de bonheur… Elle est bien grosse et me remplit bien jusqu’au fond… Michel se place alors derrière moi et fait glisser sa queue dans ma rondelle… Il force un tout petit peu avant d’être en moi… Je pousse un grand soupir d’aise… C’est bon d’être prise comme ça… Je sens ma rondelle bien élargie et je commence à mouiller… « Ah cette salope, elle prend deux queues dans le cul » dit Michel… « Oui, et elle aime ça » répond Eric… « Une vrai petite pute » commente Michel… « Qu’est-ce que tu en dis alors ma salope ? » me demande Eric… « Ouiiiiiii, baisez-moi tous les deux en même temps, c’est trop bon » dis-je en criant… Eric me soulève en me donnant de forts coups de reins… Michel, lui, me lime consciencieusement et mon cul commence à chauffer… Mon dieu que c’est bon… « Prend ça dans ton cul petite salope » me dit Michel, tandis que ses couilles tapent les miennes à chaque coups de reins… C’est merveilleux de se faire baiser comme ça… Je gémis sans arrêt maintenant… Mon clito se tend de nouveau, je suis aux anges… Les deux queues me labourent franchement et j’ai le cul qui chauffe énormément… Eric commence à me toucher les pointes de seins… Le salaud, il veut me rendre folle… Il va me faire jouir s’il continue… En effet, dès qu’il tire dessus mon excitation augmente… Très vite, mes seins me font mal, car il s’acharne… Mais c’est tellement bon d’avoir les pointes tirées comme ça… « T’aimes ça, hein salope, qu’on te baise à deux dans ton cul » me dit Eric… « Ouiiiiiiiiiiiiii, défoncez-moi, baisez-moi bien profond » dis-je en criant… « T’es trop bonne salope » me crie Michel… Soudain, il se crispe, s’accroche à mes hanches, vient au plus profond qu’il peut et gicle en moi son sperme chaud dans un râle rauque… Cette chaleur tout à coup au fond de moi et la douleur de mes pointes de seins me porte à mon paroxysme… Une boule de feu part de mes reins et me traverse jusqu’au bout du clito… Je gicle en gueulant « Salauds, vous me faites jouiiiiiiiiiiiiiiiir »… Je m’écroule sur le torse d’Eric, je suis dévastée… Michel sort de moi et Eric en profite pour me tenir par les fesses en me défonçant à grand coups de reins… C’est délicieux mais je n’ai plus de force… Mon cul est tellement lubrifié que la queue d’Eric semble nager dans le sperme… Il rentre et sort de moi à un rythme effréné… Mon cul est tellement ouvert que sa queue glisse sans effort dans ma rondelle… Eric respire de plus en plus fort, et enfin, dans un dernier coup de reins, il gicle en moi à son tour, m’inondant de bonheur… Je suis merveilleusement bien… La queue d’Eric est encore en moi et toujours raide… Il reprend son souffle et moi aussi… Michel me flatte la croupe et me dit « et ben ma salope, tu t’es faite baisée comme il faut aujourd’hui »… Je le remercie et me retire presque à regret de la queue d’Eric… Ma rondelle suinte le sperme chaud… Eric se relève à son tour… Michel range sa couverture, me tend ma robe et nous quitte… « Merci pour le petit moment de détente, t’es une sacrée salope Sabine »… « Au plaisir de te recroiser sur une route avec le cul bien remplit comme aujourd’hui » me dit-il en riant… Et il monte dans sa voiture et s’en va…Eric me regarde et me dit « Et bien, tu t’es bien débrouillée pour une fille seule sur le bord de la route »… « Salaud, tu m’as larguée sans te préoccuper de ce qui allait se passer… » lui dis-je… « Pas du tout, je t’ai suivi du regard constamment » me dit-il… « Allez, viens, il est l’heure de rentrer » me dit-il encore… Sa voiture est garée sur le parking de l’aire de repos… Je cherche à mettre ma robe pour y aller, mais Eric me la prend des mains et me dit « t’en as pas besoin maintenant, une fille qui est capable de traverser la ville avec une robe si courte qu’on voit son cul et le plug qui dépasse peut aller à poil à la voiture… » Oui, c’est pas faux… Vu ce que j’ai fait comme exhib aujourd’hui, je peux aller à la voiture nue sans problème… Je ramasse le plug et nous y allons… Eric m’arrête, me demande de me pencher et me remet le gode, qui rentre tout seul… Hummm, j’aime quand j’ai le cul rempli… Puis, nous partons vers la voiture… Le chemin qui y mène n’est pas bien long… Erci marche un peu plus vite que moi et mes talons… Arrivé à la voiture, il prend l’appareil photo et prend des clichés alors que j’arrive sur l’aire de repos… Je ne fais pas prier, je pose volontiers… Il veut que je m’approche de la route et que je me tourne vers lui pour que les voitures qui passent puissent voir mon plug… Ouiiiiiiii, ça me plait… Et puis je ne suis plus toute seule, alors le reste, je m’en fous… Je me dirige vers le bord de la route, m’appuie à un arbe et pose devant Eric… Le spectacle fait son effet, et des voitures me klaxonnent bruyamment… C’est vrai que de dos, avec mes cheveux longs, mes talons et le plug qui dépasse, la vue doit avoir un certain intérêt… Eric semble ravie, il prend plusieurs photos, surtout quand les voitures passent derrière moi… La pellicule est terminée et le petit jeu aussi… Je reviens à la voiture et remets ma robe… J’enlève le plug pour en mettre un autre qui ne dépasse pas, mon cul suinte trop le sperme…Tandis que nous roulons sur le retour, je repense à la traversée de la ville tout à l’heure… C’était une première pour moi, mais même avec les petites difficultés rencontrées, comme les gars du bar avant le pont, j’ai aimé faire ça… J’ai adoré me promener en salope dans ma petite robe courte, avec le plug et mes talons, dans des lieux avec du monde… Mieux, j’ai adoré que ma robe se soulève avec le vent et que l’on devine mon cul remplit par le plug… Je suis devenue bien salope au fil du temps… Et j’aime ça…A suivre, si vous avez aimé…N’hésitez pas à me laisser un commentaire…Sabine 07

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın