Premier jour de vacances (Episode I)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Premier jour de vacances (Episode I)Pour fêter nos six ans, nous décidons de partir en vacances ensemble pour la première fois. Nous choisissons une destination exotique et nous louons un bungalow dans une station balnéaire en bord de mer pour une quinzaine de jours. Puis nous comptons les jours avant le départ. Après plusieurs heures d’avion, nous atteignons enfin notre destination. Cependant, entre notre arrivée tardive à l’aéroport, le trajet en navette jusqu’à l’hôtel et le décalage horaire, nous arrivons sur les rotules. A peine avons-nous le temps de récupérer nos clés, de poser nos valises et de grignoter un bout à la va-vite au restaurant, qu’il est déjà l’heure de se coucher. Juste avant de rejoindre le bungalow, nous faisons néanmoins un rapide tour des installations, repérant où se trouvent la plage et la piscine. Il nous tarde déjà le lendemain, pour profiter de tout ce que cet endroit paradisiaque a à nous offrir. De retour au bungalow, nous sommes tellement fatigués que nous nous couchons tout de suite. La nuit semble passer en un éclair et, déjà, le jour point à travers le store. Tu viens te coller à moi, passant tes doigts dans les poils de mon torse, et tu déposes tendrement un petit bisou dans le creux de mon cou. Y a-t-il une meilleure façon de se réveiller? J’ouvre les yeux, j’esquisse un sourire et je t’embrasse sur la bouche en retour. La journée commence bien.Juste avant de prendre le petit-déjeuner, tu me convaincs d’aller faire un tour à la piscine pour, je cite, un “réveil en douceur”. Tu te glisses hors des draps et t’assieds sur le bord du lit, le temps d’ébouriffer un peu tes cheveux. Ensuite, tu te mets debout et tu t’étires langoureusement, en faisant un peu remonter ta nuisette pour dévoiler la naissance de tes fesses nues, puis tu te diriges vers le fond de la chambre. Là, tu te free spin penches vers ta valise, m’offrant le spectacle de tes cuisses légèrement écartées, laissant apparaître ton sexe aux lèvres entremêlées, trahissant une excitation nocturne. Sans lâcher des yeux un si ravissant spectacle, je soulève un peu les draps pour humer ta douce odeur à l’endroit encore chaud sur lequel tu te reposais quelques minutes auparavant. Tu finis par te redresser, à mon grand désarroi, et, toujours en me tournant le dos, tu enfiles le bas de ton maillot de bain. Puis, tu enlèves ta nuisette, la jettes nonchalamment par-dessus ton épaule et att****s le haut de ton maillot afin d’en couvrir ta poitrine. Te voilà fin prête. Tu fais volte-face et tu me souris, consciente que ce petit manège n’a pas pu me laisser de marbre. En effet, de mon côté, je tente d’enfiler mon maillot en y faisant entrer avec difficulté ma verge en érection.Une fois opérationnel, nous quittons le bungalow pour nous diriger vers la piscine. A une heure aussi matinale, l’endroit est désert et cela n’est pas pour te déplaire, vu le regard mutin que tu me lances. Nous déposons nos serviettes sur les chaises longues et nous plongeons ensemble dans une eau claire à la température exquise. Après quelques brasses, tu viens te coller dans mon dos, passant tes bras autour de moi, puis tu fais tourner légèrement ma tête pour que tes lèvres rencontrent les miennes. Quelques baisers plutôt chastes, puis je sens ta langue qui tente de s’immiscer dans ma bouche. Au même moment, je sens ta main descendre le long de mon ventre, puis empoigner fermement mon sexe et mes couilles. Surpris, je laisse échapper une exclamation. Je me retourner vers toi et remarque une lueur gourmande dans tes yeux. Tu me pousses vers le bord de la piscine, me plaquant à même le bonus veren siteler mur, puis, tout en m’embrassant goulûment, tu extrais ma bite de mon maillot et entreprends de me branler sous l’eau. Quelques va-et-vient suffisent à bien faire durcir mon membre, aussi, après une ultime œillade coquine, je te vois plonger et, quelques secondes plus tard, je sens ta langue venir titiller mon gland déjà bien gonflé.Je regarde autour de moi, toujours personne. Après ta langue, je sens tes lèvres se poser de part et d’autre de mon sexe, me voilà bien au chaud au fond de ta bouche. Le mouvement de tes lèvres qui passent et repassent avec volupté sur mon gland m’arrache un soupir de bien-être. Je bascule la tête en arrière, ferme les yeux et me concentre sur ces douces sensations. Je sens tes doigts malaxer mes testicules pendant que tu continues à pomper ardemment mon sexe, comme s’il s’agissait de la plus délicieuse des friandises. C’est le moment que choisissent deux dames d’un certain âge pour faire leur apparition. Je t’att**** par les épaules et réussis à te faire émerger avant qu’elles ne puissent comprendre ce que nous faisons. Les importunes passent dans notre dos et s’installent sur deux transats, de l’autre côté de la piscine. Je te regarde, tu es toute rouge, mais c’est sans doute plus dû au fait que tu aies retenu ta respiration sous l’eau plutôt qu’à une quelconque gêne. D’ailleurs, je sens tes doigts se refermer à nouveau sur ma bite. Je te regarde, et d’un hochement de tête, tu me fais comprendre que tu n’en as pas fini avec moi, qu’il y ait du monde autour de nous ou pas.Tu recommences à me masturber donc, de plus en plus vigoureusement, et, alors que je peine à garder mon calme, tu te mets à papoter à voix haute et à me demander quels pourraient être nos plans pour la journée. deneme bonusu veren siteler Comme si de rien n’était. Comme si tu n’étais pas en train d’astiquer ma queue, là, sous l’eau. Je bredouille péniblement quelques mots en réponse, mais je suis tout entier sous l’emprise du plaisir que me procurent tes caresses. Et toi, l’œil rigolard, tu continues de bavasser. Sacrée chipie, va. Je me sens soudain au bord de l’explosion, je voudrais hurler mais ce n’est pas possible, pas avec les deux femmes à quelques mètres de nous. Alors, dans un dernier spasme, je plonge et tu en fais de même. Là, je plante mes yeux dans les tiens, j’ouvre la bouche pour pousser un râle inaudible de contentement et je me laisse aller à jouir de tout mon corps. Les yeux mi-clos, je te distingue néanmoins, tu contemples chaleureusement ma bite qui se contracte dans ta main et crache de longues giclées de sperme qui restent quelques instants en suspens dans l’eau. Tu lèves tes yeux vers moi et me souris en te mordillant légèrement la lèvre.Nous revenons ensemble à la surface. J’ai le souffle court, mais j’essaie de ne rien laisser transparaitre. Toi, tu es toujours aussi souriante, satisfaite de m’avoir offert ce premier orgasme, et s’ils pouvaient parler, tes yeux diraient “à charge de revanche”. Là, tu déposes un doux baiser sur mes lèvres, tout en remettant tendrement ma bite dans mon maillot, puis tu te hisses hors de la piscine, tes jolies fesses toutes humides venant frôler mon visage, et tu vas t’asseoir sur la chaise longue. Je sors à mon tour de l’eau, non sans m’être assuré d’avoir suffisamment débandé, et je viens te rejoindre. Nous nous séchons rapidement, il faut dire que l’air est déjà bien chaud, puis nous regagnons notre bungalow, main dans la main. Une fois arrivés, nous prenons conscience de l’heure déjà tardive. Pas le temps de prendre une douche, même rapide, sinon nous allons rater le petit-déjeuner. Nous nous déshabillons prestement, attrapons les premières affaires qui nous tombent sous la main, les enfilons avec hâte, puis nous rejoignons au pas de course la salle de restaurant.A suivre…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın